Le Vignoble

 

Situé au cœur historique de la plus grande région viticole du monde, le territoire de la Vicomté s’étend sur une petite contrée vallonnée, aux contreforts nord du plateau d’Aumelas. Aussi appelée la « Vallée Dorée », la Vicomté rassemble les habitants du cœur de la Vallée de l’Hérault.

 

Cette région forme un vaste amphithéâtre adossé à des chaînons montagneux successifs allant des Pyrénées aux Cévennes, pour descendre jusqu’à la mer Méditerranée en traversant une multitude de paysages géologiques datant de l’ère primaire à l’ère quaternaire.

 

Depuis toujours, vignes et oliviers sont les rares cultures capables de résister aux étés chauds et secs et à une pluviométrie marquée par un fort creux estival (saison des pluies de fin août-début septembre à fin mai-début juin). Traversant cette fameuse Vallée Dorée, Le fleuve de l’Hérault joue un rôle de régulateur thermique essentiel.

La diversité géologique des terrasses villafranchiennes adossées au Plateau d’Aumelas, jusqu’aux plaines de la Vallée Dorée, en passant par des sols plus calcaires de type argileux, marneux ou en coteaux ; cette diversité géologique met en valeur un éventail de cépages tels que Chardonnay, Sauvignon blanc, Grenache blanc, Viognier, Clairette, Cinsault, Grenache noir, Merlot, Cabernet-Sauvignon, Pinot noir, Syrah, Carignan.

 

La richesse unique des Vignerons de la Vicomté c’est d’allier le caractère naturel des cépages aux différentes méthodes de vinifications, de la plus traditionnelle à la plus moderne. En effet les sites de vinifications sont dotés d’un équipement ultrasophistiqué (utilisation de la thermovinification, pigeur pneumatique,  cuves de macération pré-fermentaires, …) permettant de vinifier les vins dans des conditions optimales.

 

Entre tradition et haute technologie, les Vignerons de la Vicomté sont capables de produire à la fois des vins d’appellation puissants, riches et généreux mais aussi des vins souples, flatteurs et élégants.

Vignerons de la Vicomté 2014 / Tous droits réservés | L’abus d’alcool est dangereux pour la santé – À consommer avec modération

Crédit photo Sophie Quencez